• Stéphane Boistard

Lettre de juillet (2019)



Bonjour,

Tout d'abord, avant la "petite lettre", je signale que des places sont disponibles suite à des désistements pour la rencontre tribale sur l'approche sensible de la Nature de cet été. Si vous souhaitez des infos ou vous inscrire, c'est ici: lien vers le site de Nature Sensible.


Le blog s'est enrichi de textes sur la gemmothérapie (bourgeons pour le foie, dans la série des "principaux macérats"). Ainsi que divers textes plus personnels, dont celui sur la "collapsologie", une réponse à des questions sur cette théorie de l'effondrement (texte proposé au magazine Druidéesse), et une vidéo joyeuse de mon ami Yannick Alram. Lien vers le blog ici.


L'école spirituelle de la Nature et des Plantes se précise. En fait, nos diverses expériences de ces dernières années, Marie et moi, semblent trouver un point de convergence. Avez vous remarqué à quel point en ce moment, au delà d'un marasme de surface, il y a ce grand mouvement intérieur qui nous pousse dans une voie de lumière? Avez vous perçu ce changement, à peine perceptible, qui se déploie sur notre belle planète? Un changement en profondeur. Une transformation.

Après des retraites en France, en Espagne et dans la forêt amazonienne, Marie vient de faire une retraite dans la forêt du Vercors. De mon côté, c'était une retraite à l'Ermitage. 

Cela nous a tellement nourri que nous allons nous accompagner l'un puis l'autre pour une retraite estivale en forêt.

Il nous parait évident que l'Ecole Spirituelle de la Nature et des Plantes émerge pleinement. En fait, la Nature parle. Elle enseigne. Nous percevons nôtre rôle d'accompagnants de ces retraites dans la forêt. Aller en toute sécurité se poser dans la forêt et se laisser travailler. Au niveau de nos pensées, au niveau de notre énergie personnelle, au niveau de notre relation à ce qui  nous entoure... Il se passe tellement de choses dans ces retraites.

Dans les traditions spirituelles, les retraites sont des étapes essentielles. Il se passe en ces moments là tellement de choses que notre quotidien ne peut pas aborder ou percevoir ! 

Alors nous allons à nouveau nous retirer. Ecouter ce que le forêt exprime, et proposer dès septembre des retraites. Je vous déflore un peu l'idée, mais l'expérience de juillet viendra valider ou modifier certains aspects.


Pour l'année à venir (2019-2020), nous comptons organiser des retraites en forêt, où chacun est accompagné, tout en étant en retrait individuel, en tente. Une expérience unique de reconnexion ! Pour les personnes qui en feraient la demande, les retraites peuvent se prolonger pendant quelques jours, avec des transmissions sur des savoirs traditionnels sur les plantes, sur la cueillette, ou une exploration de la gemmothérapie.


La Nature et les plantes enseignent énormément à travers ces retraites, où des diètes de plantes sont proposées, où nous rencontrons les plantes dans une ouverture personnelle peu commune. Là est pour nous l'enseignement: dans l'ouvert.

Les retraites sont accompagnées par Marie et moi, avec un régime alimentaire adapté, et des recommandations pour préparer au mieux ce moment, ainsi que des recommandations post-retraite pour prolonger l'effet de ce moment et pour aider à revenir dans notre environnement habituel.

Bien que de nombreux jeûnes proposent un "faire", comme des randonnées, des exercices de qi gong ou autre, nous sommes persuadés (et nous l'expérimentons), que la retraite en solitaire, sans "faire", laisse la place à une expérience unique de se découvrir, de découvrir la Nature et d'entre dans une autre dimension de l'Être.


Parallèlement à ces retraites et transmissions, nous continuerons à honorer les propositions de rencontres, comme ces sessions de gemmothérapie en automne à Annecy et dans l'Hérault.

La rencontre tribale de cet été nous invitera aussi à observer si une nouvelle édition devrait être organisée pour l'été suivant.

Mais nous n'en sommes pas là.


La forêt appelle. La Nature appelle. Elle invite à panser nos maux. Elle invite à ouvrir de nouvelles portes, de nouvelles connexions. Un monde émerge. Loin du brouhaha de nos téléphones, de nos ordinateurs, loin des lieux fréquentés, un murmure appelle. Presque inaudible, il est perçu par certains. Un murmure qui appelle à aller rencontrer l'esprit des forêts. L'esprit de la Terre. Ecouter les êtres de la nature. Sentir l'eau des lacs et rivières sur la peau. Respirer avec les plantes, et accueillir les ciels étoilés. Un vent de liberté parcours l'être. Un vent de libération. "La Terre vibre", dit la voix. Allons écouter cette vibration...


Je vous souhaite de belles nuits étoilées, de belles respirations avec les nuages, de belles rencontres dans cette saison propice à l'extérieur. Puisse cet extérieur révéler cette part qui brille au coeur de chaque cellule, chaque atome, chaque être. Une lumière chaleureuse qui nous fait nous sentir de retour à la maison, de retour à ce qui est, de retour à ce que nous sommes. Une présence. Une présence avec une lumière à l'intérieur. Une lumière qui ne demande qu'à être perçue, et rayonner à travers chacun de nos actes et chacune de nos pensées. Une lumière qui regarde sa source. Qui est tournée vers son soleil. Et qui éprouve sa lumineuse Présence.


Un bel été à vous

à bientôt,


Stéphane

  • Facebook
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now